La Maison Arabe à Marrakech, une porte ouverte sur le rêve


Il y a différentes versions du Luxe. En ce moment, mon luxe à moi serait de partir de Paris et me dépayser totalement. C’est ce que je vous propose aujourd’hui : voyager sans réellement bouger. Et on vous emmène à Marrakech, au Maroc.

À 2h30 de vol de Paris, un autre monde, une autre culture.

Dans l’air épuré de l’Atlas qui la sertit, Marrakech enserrée dans ses murailles, ouverte sur ses places et ses jardins, dans des senteurs d’orange et de jasmin, un minaret dressé, une palme qui se balance : halte rêvée pour les amoureux de lieux uniques, qui se perdront dans les ruelles de la médina, joueront des coudes place Jamaa el Fna où l’on prend en plein cœur des bouffées d’odeurs d’épices et de sons étranges.

26

La Maison Arabe restitue la beauté, l’ambiance faite d’accueil chaleureux, de discret retrait, de confort extrême adapté à un lieu, à un climat, à ce besoin de calme après la plongée dans la médina affairée et prenante. Le luxe tient au génie du lieu, il est profond comme sa mémoire. Refondée par Fabrizio Ruspoli pour en faire un hôtel magique, c’est toute une histoire : le restaurant de jadis, véritable mythe marrakchi, créé par deux Européennes hors du commun, mère et fille, dans un des plus jolis recoins de la médina, à l’ombre de la mosquée de Bab Doukkala, était le passage obligé des voyageurs à la recherche de ces lieux rares, différents, où l’on sent vibrer la vie, où les minutes comptent davantage.
Devenue hôtel en 1998, l’esprit est resté dans La Maison Arabe d’aujourd’hui, agrandie, éclatante de fraîcheur intime, de grâce.

L’hôtel imaginé par Fabrizio Ruspoli s’articule autour de deux patios, fleurs et fontaine pour l’un, oliviers en pleine terre, palmiers qui ombrent la piscine chauffée au motif de tapis berbère qui devient comme liquide, pour l’autre.
Les artisans marocains si habiles font ici chanter les murs, les plafonds, les sols : murs de tadelakt (enduit ciré, poli à l’agate), ornements de gebs (plâtres ciselés), plafonds de cèdre ou peints selon des motifs iraniens traditionnels, sols de bejmat (petites briques de terre blonde) et de marbre, coupoles laissant filtrer la lumière.

11

Pour les hôtes, le vrai luxe d’une vraie maison
Dans un constant souci du détail et de l’authenticité, les 26 chambres — dont 14 suites, certaines avec cheminée —, toutes différentes, offrent un bien-être raffiné.

Diversité, imagination
Chaque chambre est imaginée comme un lieu de vie luxueusement différent — entendez, unique : chaleur du mobilier et des tissus précieux. Fraîcheur des zéliges (petits carreaux marocains) dans les salles de bains, formant une palette surprenante et exquise, élégance du marbre ou du granit. À chacune son décor, elles sont, à elles seules, ce que l’on peut considérer comme un concentré de confort !

Plaisirs en plus
Attenantes à chaque chambre, et privées, les terrasses sont de véritables jardins. Toute une vie s’y organise, heureuse et facile, dans les senteurs de jasmin et de galants de nuit, des plombagos et des lauriers roses.
Dans ces conditions, le service ne peut être que soigné : il l’est. Le petit-déjeuner sera servi à la chambre ou au salon, continental ou délicieusement marocain, avec braires et raïfs tièdes (sortes de crêpes). Un room-service impeccable propose des collations de choix à ceux qui désirent se retirer dans le calme, loin des vives agitations de la médina.

30-Atelier-Cuisine

Le Restaurant et Les Trois Saveurs

Deux restaurants, selon le goût et le moment
Dans la grande tradition gastronomique de la première Maison Arabe, mythique dès sa création dans les années quarante, qu’avait fréquentée tout ce que Marrakech avait attiré d’amoureux de son ciel et de son art de vivre – Ernest Hemingway, Winston Churchill, la Reine Ingrid du Danemark…, les restaurants allient le luxe et le raffinement de la table et du décor, la qualité de l’accueil, une convivialité élégante.

« Le Restaurant »
Un couloir orné de colonnes de bois à chapiteaux de pierre, de fontaines de marbre vert, débouche, après l’arcade d’une porte ancienne zouakée (peinte de fleurs et de rinceaux), à un lieu doublement étonnant. La salle, d’une capacité de cinquante couverts, mandarine et bleue, multipliée par les grands miroirs, réchauffée par la cheminée de bois et tadelakt et par les tapis sur le sol de marbre clair, accueillera les dîners les plus romantiques ou les plus gais. En toute saison : deux grandes portes-fenêtres s’ouvrent (ou se ferment) largement sur le patio. La carte réunit les splendeurs de la cuisine marocaine la plus authentique. Des entrées jusqu’aux pâtisseries marocaines, chaque plat est préparé avec amour et précision, dans un souci de tradition réinventée, à partir des plus beaux produits du marché. Parfumés d’épices et d’herbes, salades marocaines divines et colorées, tajines originaux et couscous aériens, pastillas craquantes et mœlleuses à la fois, pâtisseries irrésistibles.

« Les Trois Saveurs »
Trois saveurs et trois espaces de belles proportions — trente couverts à l’intérieur, vingt en terrasse et vingt dans la galerie. Le lieu est discrètement luxueux avec ses murs rayés de tadelakt gris et son sol de marbre grège. Il fait face à une galerie presque conventuelle, succession de croisées d’ogives dans les tons des rouges anciens italiens.
La carte est absolument tentante, ouverte. Comme l’annonce le nom du restaurant, s’y rejoignent les trois saveurs, marocaine, européenne et d’inspiration asiatique.
Les grandes ouvertures du restaurant ont des portes qui coulissent dans l’épaisseur des murs. On ne sait plus si l’on est dedans ou dehors, d’autant que l’on surplombe la piscine, qui est une caresse pour l’œil.

13-couloirs

PIANO-JAZZ BAR
Petites fêtes surprise et tête à tête prémédités ont leur lieu. L’atmosphère qu’a recherchée Fabrizio Ruspoli lorsqu’il a imaginé Le Piano-Jazz Bar est, rappelons-nous, celle des films qu’on aime, Casablanca, Out of Africa. le décor y sublime l’atmosphère des années trente, quarante : on se rêve Boggie et Ingrid…
On se retrouve le soir au Piano-Jazz Bar, convivial, chaleureux, un peu mystérieux, pour boire un verre ou partager les tapas simples et raffinées que proposent les cuisiniers un peu artistes de La Maison Arabe, tapas aux goûts teintés d’Orient, le proche comme l’extrême.
Vins et champagne servis au verre, cocktails « d’époque » ou exclusifs imaginés par le barman qui orchestre cette oasis dans l’oasis, un coin de charme dans une ville de charme. Le plaisir au carré, en quelque sorte.

Le Piano-Jazz Bar est ouvert tous les jours de 15h à minuit.

06-Piscine soir

La piscine de La Maison Arabe, un tapis berbère liquide
Généreusement creusée (14 m x 5 m) en pleine médina, est, avec son fond de carreaux de faïence qui reproduit le dessin d’un tapis berbère, un hommage, comme toute La Maison Arabe elle-même, aux artisans du Maroc.
Les bains y seront délicieux en toute saison, dans le climat vivifiant et merveilleux de Marrakech : la piscine est chauffée.
Le charme d’une oasis en ville: bain, soleil, remise en forme, promenade, souks. La Maison Arabe fait le cœur battant de Marrakech.

La piscine des Jardins de la Kasbah
Miroir d’eau précieuse, dans un lieu qui est toute beauté et bien-être, détente et charme, la piscine des Jardins de la Kasbah c’est tout un monde, à proximité de trois golfs. À quinze minutes de La Maison Arabe par la navette si l’on veut, un petit paradis marrakchi : jardin potager, d’herbes et d’odeurs, arbres magnifiques dont des pamplemoussiers, des orangers, des citronniers qui sentent bon, et le fameux figuier qui répand son ombre.
Pour les fêtes, les événements et les parties privées, la tente caïdale installée tout à proximité de la piscine est accueillante comme un cocon, ainsi que la superbe Kasbah qui domine l’ensemble.

34

Le Spa de La Maison Arabe
Le Spa, lieu intime et convivial, offre à la fois les bienfaits du hammam, pratiqué par les Arabes à partir du VIIe siècle, -connu pour les vertus bienfaitrices de la chaleur humide qui permet d’évacuer stress et toxines-, des massages de qualité et des soins d’une rigueur technique assurée.
Le Spa de La Maison Arabe comprend deux hammams, cinq salles de massage, dont une en duo. Les espaces de repos sont aménagés autour d’un bassin avec une fontaine. Le tout dans une ambiance d’aurore du monde que donnent les murs de tadelakt orangé soutenus de colonnes grises, les niches garnies de bougies. Chic, sans doute, reposant et délicieux, sûrement.

Ouvert de 9h à 19h

02

Riad-Hôtel La Maison Arabe
1, Derb Assehbe . Bab Doukkala . Marrakech Médina . Maroc

La Maison Arabe se situe en face de la Mosquée de Bab Doukkala,
à 5 minutes à pied de la place Jemaa El Fna, de la Koutoubia ou du Centre Artisanal.

+ 212 (0) 524 38 70 10
maisonarabe@iam.net.ma
reservation@lamaisonarabe.com
maisonarabe@menara.ma

lamaisonarabe.com

Marina Caderby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s