Richard Mille, partenaire de l’Écurie de monoplaces éléctriques E-Dams Renault


Le 13 septembre prochain, les voitures de Formule E s’affronteront lors du premier championnat FIA Formule E de monoplaces électriques. Richard Mille et l’écurie E.Dams-RENAULT s’aligneront au départ de cette première course historique autour du stade olympique de Beijing. Fondée en 1988 par Jean-Paul Driot, l’écurie DAMS prépare et forme de jeunes pilotes à la Formule 1. Depuis, 27 d’entre eux ont accédé à la catégorie reine du Sport Automobile, la formule 1, dont Romain Grosjean, partenaire Richard Mille et pilote officiel du Lotus F1 Team. Jean Paul Driot et Alain Prost, quatre fois champions du monde de F1, ont créé E.Dams-RENAULT pour la Formule E, une monoplace capable d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes grâce à son moteur électrique de 200 KW (soit 270 cv) et son poids contenu de 888 kg. Au volant de la Spark-Renault SRT_01E, unique voiture homologuée par la FIA pour cette compétition, le pilote de F1 Sébastien Buemi et son coéquipier Nicolas Prost concourront sur les dix circuits urbains spécialement dessinés pour ce championnat au cœur des plus grandes métropoles du monde.
La formule E se fonde sur trois valeurs fondamentales : l’énergie, l’environnement et la performance. Ce championnat donnera aux constructeurs l’opportunité d’exposer leurs innovations dans le domaine de l’énergie électrique. Soutenue par Jean Todt, président de la FIA, cette discipline inédite offre une structure fantastique pour le développement de nouvelles technologies qui seront ensuite très probablement adaptées à l’automobile de demain.
C’est ce même désir d’appliquer innovation et recherche de la performance extrême à un domaine très assuré de ses acquis qui caractérise les montres Richard Mille. Bousculant délibérément les usages pour imposer sa vision – contemporaine – de l’horlogerie, la maison Richard Mille a révolutionné et redéfini le techniques horlogères par le développement et l’intégration à la Haute Horlogerie de matériaux inédits. Ayant emporté la conviction des champions tels que Yohan Blake, Felipe Massa ou bien encore Rafael Nadal quant à la résistance et aux performances de ses montres portées lors de leurs compétitions respectives, Richard Mille a libéré l’horlogerie du XXIe siècle des images de fragilité et de conservatisme qui lui étaient associées. La signature de ce partenariat sportif illustre parfaitement l’esprit unissant la maison jurassienne et l’écurie française, toutes deux capables de croire en un concept révolutionnaire et de se donner les moyens de le réaliser
RICHARD MILLE
La rédaction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s